Produit
Présentation

BINCHE, MA VILLE...

Assurément, 1120 est une date importante pour l’histoire de la ville de Binche puisqu’elle accède au rang de ville neuve. Mais avant cette date, l’entité existe déjà car c’est un centre économique, administratif et religieux.


Derrière ses murailles, on met à l’abri les productions céréalières. Binche est ainsi un grenier à blé. Comme suite à cette fonction, on trouve en ses murs une importante concentration de gens d’armes. Cette cité occupe ainsi une place prépondérante dans le système défensif du Hainaut.

Quelques éléments de notre entité binchoise...

Image d’archive pour raviver les mémoires car cette photo, je l’ai prise dans les années ‘70 ! Ceux qui connaissent Péronnes-Charbonnages constateront l’évolution du paysage.

Le moulin Stoclet, à LEVAL, devrait finir par retrouver une allure proche de celle d’antan. Enfin, on l'espère...

Le LAVOIR de Péronnes me laisse le souvenir ému du travail humain et du va-et-vient des locomotives (ah, ces panaches de fumée, sous le pont). Après d'importantes rénovation, il tarde à retrouver une forme de vie. Le voici à ses débuts, en 1957.

LE SITE DE LA VILLE DE BINCHE

  

C’est évidemment pour son carnaval que Binche est internationalement connue. Et que dire de sa notoriété accrue par son classement, en 2003, au patrimoine immatériel et oral de l’UNESCO !


Binche ouvre traditionnellement le cycle des festivités carnavalesques de notre région. Le Binchois est évidemment particulièrement fier de ses traditions folkloriques et ce sentiment est partagé par toutes les couches sociales. Le masque de cire que porte le gille, le mardi gras au matin, entend gommer les différences. Ce n’est que le mardi gras que l’on peut voir des gilles à Binche.
Le gille de Binche n’évolue jamais hors de sa cité !


En 2017, il aura lieu les 26, 27 et 28 février.

On ne manque pas de denrées alimentaires à Binche, ce qui permet très facilement de subvenir aux besoins d’une cour réunie en ce lieu. La résidence comtale est apte à accueillir de hautes personnalités et  à organiser des fêtes, dans un cadre prestigieux.


On peut dire que Binche, tenue pour une petite ville, a constitué un nid de prospérité tout à fait remarquable dans l’histoire urbaine du Hainaut. C’est également au 12è siècle, sous le comte Baudouin IV, que la cité se voit dotée d’une enceinte, déjà édifiée en pierres, complétée de levée de terres et d’ouvrages en bois.

Avec les remparts, nous sommes en présence d’un patrimoine à l’état de conservation sans parallèle en Wallonie. Avec ses aménagements militaires très variés, ce patrimoine exceptionnel autorise à envisager pleinement l’aspect d’une ville médiévale fortifiée.


On notera qu’après un rôle actif qui se déroule du 12è au 17è siècle, l’abandon de toute fonction militaire assura la pérennité du caractère médiéval de la fortification.
La résidence originelle des comtes de Hainaut appartient à la famille des ensembles normands et anglo-normands des 11è et des 12è siècles, à grande salle, chambre et chapelle.
Au 16è siècle, l’architecte Jacques Du Broeucq s’en servira comme appui pour la construction du château Renaissance de Marie de Hongrie.

    REMISE D'UN COSTUME DE GILLE À MANNEKEN-PIS

    VERS PAGE D'ACCUEIL